Photorajeunissement : Traitement de la peau par Lumière Pulsée ou Laser

La lampe flash ou lumière intense pulsée (IPL) est assimilée à un laser, mais elle délivre un large spectre lumineux, d’où ses différents modes d’action.
Ce type de laser a révolutionné depuis quelques années la médecine esthétique, dans le traitement du vieillissement cutané pour 2 grandes raisons : d’une part il traite un grand nombre d’indications (taches brunes, rougeurs, et texture de peau), d’autre part il est quasi-indolore, n’induit aucun effet secondaire et donc aucune éviction sociale. C’est pourquoi il est bien souvent indiqué en 1ère intention.

Photorajeunissement à Paris 16 - Technique de médecine esthétique | Dr Chouquet

Le but du photorajeunissement :

  • action sur la couleur de la peau, notamment sur ses pigments (la mélanine des taches brunes et des poils, et l’hémoglobine des vaisseaux dilatés)
  • action sur la texture de la peau, notamment sur sa densité et son élasticité (l’effet photothermique induit une stimulation de la production de néocollagène)

Indications :

  • tout âge
  • patients de phototype I à IV (peau très claire à mate)
  • lésions pigmentaires (taches brunes) induites par le soleil, voire cernes
  • dilatations capillaires et télangiectasies (couperose), angiomes stellaires
  • ridules superficielles
  • pores dilatés
  • héliodermie (vieillissement cutané induit par le soleil), perte d’élasticité cutanée
  • acné rosacé, voire régulation de l’acné de l’adulte

Localisations traitées :

  • visage, cou, décolleté, mains; toutes les zones corporelles pileuses pour l’épilation.

Modalités

La lampe flash traite l’ensemble du visage voire des autres localisations dans la même séance. Cycle de 6 séances, les 2 premières à 15 jours d’intervalle puis séances mensuelles. Effet progressif. Les séances d’épilation ont lieu tous les 2 mois en moyenne.

Tolérance

Très bien toléré, ne nécessitant aucune éviction sociale. Un érythème peut s’observer durant quelques heures sur les peaux les plus sensibles et réactives. De rares lésions pigmentaires peuvent apparaître si une bonne protection solaire n’est pas assurée au décours des séances. D’exceptionnelles brûlures superficielles ont été notées, totalement réversibles sans séquelle.

Contre-Indications

  • grossesse
  • pace maker
  • médicaments photosensibilisants (Roaccutane*, antibiotiques)
  • soleil (de part et d’autre des séances)
  • peaux noires et phototypes très foncés
1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles
5 votes
Moyennes : 4,60 sur 5
Loading...